Par Alex Fougerouse

Dans ce premier épisode du podcast Sciences Psychédéliques, vous découvrirez à travers une interview de Françoise Bourzat, figure de proue du mouvement des psychothérapies assistées par psychédéliques (PAP) aux États-Unis, une discussion sur le cadre de l’expérience psychédélique, son lien avec les traditions autochtones ainsi qu’une réflexion sur les questions de guérison et de bien-être.

Il convient tout d’abord de rappeler que ce podcast et ce billet n’ont pas vocation à inciter à l’usage de substances illicites ou à les présenter sous un jour favorable, ils visent à présenter l’état de la recherche et des pratiques psychothérapiques dans une démarche de vulgarisation scientifique et d’information du public.

Françoise Bourzat commence par raconter son parcours, notamment son premier contact avec les substances psychédéliques. Vous apprendrez que celui-ci à lieu en Amérique du Sud où elle fait l’expérience de la mescaline, alcaloïde psychoactif présent dans le cactus San Pedro. Elle mettra l’accent sur la beauté de l’expérience… et sur l’importance de l’accompagnement.

Des années plus tard, elle entamera une PAP qui lui donnera accès à des “ressentis profonds” ce qui favorisera une guérison. Pour reprendre ses mots, cette expérience lui permet d’être “libre de ses poids”, de “rencontre[r] les couches intérieures de [son] être” et d’avoir accès à une sorte de “livre de vérité”.

Cela fait écho au pouvoir enthéogène (du grec, “qui engendre le divin en soi”) des substances psychédéliques qui, selon les traditions autochtones mazatèques qu’elle a côtoyés de longues périodes, permettent un accès aux couches de soi les plus divines, ce qui mène sur la voie de la guérison.

Rappelant son rôle de formatrice et d’encadrante dans les structures de PAP, elle mentionne quelques programmes actuels qui utilisent des psychédéliques, vous aurez ainsi des développements concernant :

  • la retraite Relief for Grief (“soulagement du deuil”) en Jamaïque, État où la psilocybine est légale, destinée à des parents endeuillés par la perte d’un enfant ;
  • les différents centres en Oregon, État où la psilocybine est dépénalisée, qui proposent des PAP mais aussi des expériences d’expansion de la conscience dans une optique moins directement thérapeutique ;
  • elle intervient aussi dans des centres d’inspiration traditionnelle au Mexique, où certaines substances sont dépénalisées dans le cadre des pratiques autochtones ;

Il est intéressant de remarquer la diversité des cadres et des objectifs.

Vers la fin du podcast, vous aurez des informations sur la situation aux États-Unis où les psychédéliques sont de plus en plus reconnus, et sur le déroulement des études, leur financement par la philanthropie.

Elle prend l’exemple d’une étude portant sur le deuil associé au Covid où elle insiste sur la présence d’un accompagnant lors de la séance, pour reprendre ses mots, “On ne peut pas séparer la présence du guide de la présence de la pilule de psilocybine”. Elle insiste sur l’importance de la phase d’intégration de l’expérience psychédélique et sur les changements observés (par exemple, dans d’autres études, la réconciliation familiale ou l’arrêt de toxiques).

Le podcast se termine sur un appel de Françoise Bourzat pour que la France ne prenne pas de retard quant au développement de la recherche psychédélique, elle rappelle que ce pays a été fondateur de ce champ disciplinaire, notamment grâce aux travaux de Roger Heim, directeur du Muséum d’histoire naturelle, qui fit la description des champignons hallucinogènes du Mexique dans les années 50.

bourzat%20YT%20scipsy

Ressources :

  • Site web de Françoise Bourzat : https://francoisebourzat.com/
  • Ouvrage publié : Consciousness Medicine: Indigenous Wisdom, Entheogens, and Expanded States of Consciousness for Healing and Growth, paru en 2019, non traduit en français.
  • Site web du programme TRIP avec lequel collabore Françoise Bourzat : https://www.pacificneuroscienceinstitute.org/brain-health/specialty-programs/treatment-research-in-psychedelics/
  • Site web du programme Relief for Grief qui vise à l’intégration et au soulagement du deuil parental via une psychothérapie assistée par psilocybine en Jamaïque : https://www.reliefforgrief.org/
  • Dans le podcast l’ouvrage incontournable de Michael Pollan, Voyage aux confins de l’esprit, paru en 2019, est cité.

Retrouvez-nous sur :

YouTube

Apple Podcast

Soundcloud

Suivez-nous sur : Réseau sociaux

Twitter: @SPsychedeliques Instagram: @SciencesPsychedeliques Facebook: Sciences Psychédéliques

Disclaimer : Des allégations d’abus sexuels et autres transgressions dans un cadre thérapeutique ont récemment fait surface concernant Françoise Bourzat et son mari Aharon Grossbard dans un article publié le 25 septembre 2021 (https://www.madinamerica.com/2021/09/...). En outre, contrairement à ce qui est affirmé dans l’épisode, Bourzat ne détient pas le titre de psychologue, tel que défini par législation française (réglementé par la loi 85-772 du 25 juillet 1985) ni par la législation américaine. Elle est titulaire d’un M2 en psychologie somatique du « New College California » (San Francisco, 1990).